L’équilibre psychique dépend aussi de la place accordée à l’existence corporelle. Le toucher participe à ce sentiment d’existence et de valeur du corps. Le massage permet de prendre conscience de son corps et de comprendre comment il est habité. Il remet en route les parties endormies du corps en activant la sensation du vivant en soi. Il réhabilite la qualité du rapport que l’on entretient avec son corps.

S’il est abordé d’un point de vue fonctionnel,  le massage peut faire l’objet d’une séance à part entière en fonction de votre demande: la vitalisation, le relâchement, l’harmonisation, une prise de conscience corporelle, le ressenti des limites, une remise en mouvement intérieure

Adaptés aux besoins de chacun et en fonction de l’effet recherché, il s’effectuera sur différents niveaux du corps : le squelette, les muscles, la peau, le visage, le dos, les jambes, le corps dans son entièreté… Le système neurovégétatif qui permet au corps de restaurer ses fonctions de régulation et de digestion est activé. L’organisme en restaurant peu à peu sa capacité naturelle d’autorégulation, digère mieux le stress, les tensions nerveuses accumulées et retrouve de la vitalité. Le toucher relationnel détend et apaise le corps.

Le massage permet donc de libérer le vivant, faisant passer d’un état de « survie » à celui de l’écoute des perceptions de son corps. Ces perceptions sont de précieux indicateurs pour relier des situations de vie, avec des ressentis comme par exemple, une simple sensation de gorge nouée ou un ressenti de vide plus subtil. Les ressentis de bien-être nous font également savoir que ce que nous vivons est juste pour nous. 

Car au-delà du premier niveau de décontraction corporelle, de libération des tensions et de redynamisation, une seconde étape peut voir le jour. Par des ressentis plus subtiles, le massage peut aussi se faire l’outil de restauration du canal de communication entre le corps et la psyché. Se mettre à l’écoute du corps permet de faire des liens entre des ressentis plus ou moins distincts et des pensées, des sentiments, des impressions. Cette écoute subtile favorise l’accès à la compréhension du vécu personnel, trangénérationnel ou transpersonnel.

Le massage en tant qu’outil possible au cours d’une séance de thérapie, peut être utilisé en début de séance pour relâcher des tensions physiques, pour apaiser un mental envahissant ou pour répondre à une demande qui fait écho à votre vécu du moment. Ce temps d’intériorité vous permettra d’aller à la rencontre de vos ressentis et de poursuivre la séance à l’écoute de vous-même.

En fin de séance il sera utile pour parfaire une ouverture de conscience, favoriser l’intégration de ce qui a émergé et terminer de libérer les énergies bloquées ou dégagées dans le subtil.

Car quelque soit le moment, le massage par un toucher conscient et nourrissant est un soutien dans l’accompagnement. Chaque massage est différent, la conscience corporelle étant plus présente à chaque fois. Car comme tout autre sens, qu’il soit facile de prime abord ou qu’il fasse l’objet d’un apprivoisement le ressenti s’apprend. Il sera alors un précieux allié dans votre vie. 

Il se pratique sans huile, allongé en sous vêtement ou dévêtu en partie au chaud sous un drap et une couverture.

Mes autres outils thérapeutiques

Entretien de réhabilitation  Visualisation 

Retour en haut de page